Ever&You v4

Notre chère Ever a encore fait évoluer sa boutique en ligne avec une très jolie version 4 encore plus épurée. Cette nouvelle mouture exploité désormais les Google Fonts et le responsive design est encore plus poussé.

CSGO-TEESHIRTS.COM

Nous venons de mettre en ligne pour un client, la boutique en ligne CSGO-TEESHIRTS.COM

Cette boutique en ligne, animée par SpreadsShirt.fr propose à ses visiteurs des produits personnalisés avec des citations extraites du jeu-vidéo Counter-Strike : Global Offensive .

Pendant les 15 premiers jours, profitez de 15% de réduction sur tous les produits !

Alteréussit.com

Monsieur Chabin, gérant-créateur de l’école privé Alteréussit à Bourges nous a confié récemment la tâche de lui fournir un site internet afin d’assurer sa présence en ligne. Le site internet que nous avons mis en place a été conçu dans le but de donner une image moderne et professionnelle à cette école de soutien scolaire installée depuis bientôt 10 ans dans le chef-lieu du Berry.

WooCommerce ou Prestashop ?

Vous vous apprêtez à vous lancer dans le e-commerce, mais vous ne savez pas quel CMS choisir ? Si vous ne savez même pas ce qu’est un CMS, lisez notre guide gratuit ici (Astuces Gratuites Marketing Digital).

Déjà, commençons par le commencement. Lisez notre guide gratuit et trouvez-vous un hébergeur avec un joli nom de domaine. Ensuite, une fois que votre projet est abouti, il va falloir choisir le « logiciel », l’application web qui va faire vivre votre boutique en ligne. Parmi les CMS de commerce électronique les plus connus, il y a donc WooCommerce, PrestaShop et Shopify.

Je ne vous parlerais pas de Shopify dans cet article car je le maîtrise très peu et je pense qu’il n’est pas encore aussi bien implanté par chez nous qu’aux USA. Ici en France (en tous cas en Francophonie), PrestaShop et WooCommerce sont en situation de quasi monopole.

Pour parler du premier (PrestaShop), il faut savoir qu’il fut le pionnier des CMS e-commerce. Il y a 10 ans, si vous vouliez une boutique en ligne, il n’y avait pas 36.000 solutions. C’était PrestaShop ou rien. D’ailleurs, il fut quasiment le seul sur le marché pendant longtemps. Aujourd’hui, il existe donc d’autres alternatives. WooCommerce est la plus sérieuse et la plus simple à appréhender.

WooCommerce est basé sur WordPress. WordPress est le CMS le plus populaire au monde. Il anime des millions de sites dans le monde. Même des sites institutionnels très connus sont animés par WordPress. Jox Web Media repose sur WordPress. Le site internet de l’école nationale de communication (ESTACOM) repose sur WordPress, etc. WordPress est à la base un CMS pour animer des blogs. Sa mise en page par défaut est donc celle d’un blog. Mais cela est tout à fait modifiable.

Il faut donc d’abord installer WordPress puis rajouter l’extension (le Plugin) WooCommerce. L’intérêt de WooCommerce, par rapport à PrestaShop réside justement dans le fait que c’est WordPress qui se « cache » derrière. Cela permet donc de disposer d’un site internet qui proposera une partie boutique mais également une partie « blog ». Cela permettra d’améliorer votre référencement et de faire vivre votre site avec des articles plus ou moins longs dédiés à vos produits, etc.

 Ensuite, une chose très importante également dans le choix de votre CMS : le design. En effet, aujourd’hui il existe des centaines de milliers de boutiques en ligne. Pour se démarquer, rien de tel qu’une esthétique léchée. Tout le monde souhaite avoir un site internet « propre », bien conçu et agréable à l’oeil. Il faut flatter votre visiteur et essayer de le faire rester.

PrestaShop fonctionne avec une principe de « modules ». Chaque module rajoute une sorte de block sur votre page d’accueil et le reste de votre site. C’est assez particulier à comprendre et la logique est assez spéciale. Certains y arrivent très bien, tandis que d’autres auront du mal. Personnellement j’ai toujours réussi à m’en sortir mais il faut avouer que parfois c’est à s’arracher les cheveux.

Chez WooCommerce, la personnalisation de votre boutique en ligne fonctionne toujours avec WordPress. Il faut donc télécharger des « thèmes » (la grande majorité est gratuite) et les personnaliser. Il est possible de rajouter des fonctionnalités avec des « extensions ». Ce principe d’extension existe aussi chez PrestaShop. Il en existe d’ailleurs un très grand nombre pour les deux plateformes.

À titre personnel je trouve la personnalisation sur WooCommerce beaucoup plus facile. Aussi, je trouve que les thèmes disponibles (gratuitement ou non) pour WooCommerce sont bien plus nombreux et bien plus modernes que chez PrestaShop. De la même manière, les extensions proposées sur WordPress sont quasiment toutes gratuites et faciles à installer et à utiliser.

C’est d’ailleurs pourquoi, chez Jox Web Media, nous avons décidé d’abandonner le développement de boutiques en ligne sous PrestaShop. Nous pensons qu’il est désormais plus facile de développer des e-shop avec WooCommerce et les extensions proposées pour WordPress sont innombrables et extrêmement personnalisables.

Le résultat final, pour le client, sera identique. Ou presque. Le commun des mortels ne verra aucune différence entre un système et l’autre. Cependant, pour l’administrateur et le développeur, il existe une différence très nette. Je vous conseille d’essayer les deux systèmes avant de faire votre choix. Mais réfléchissez bien car une fois que vous aurez passé des heures à entrer tous vos articles, tous vos prix, etc., vous n’aurez certainement pas envie de repartir à zéro 😉

Astuces gratuites de Marketing Digital

Vous venez de vous lancer à votre compte ? Vous voulez vendre vos purées maison sur internet ? Vous êtes électricien à Bayonne ? Vous avez une passions pour les dessous de verre en rotin ? Bref, vous voulez un site internet (ou une boutique en ligne) et cherchez à être trouvé facilement par vos prospects/clients ? Ce petit guide est fait pour vous !

Commençons par le commencement (logique non?). Voici les 10 étapes à suivre lorsque l’on commence sur internet. Rayez les tâches déjà réalisées (ne le faites pas réellement sinon vous allez abimer votre écran ^^) :

  1. Trouvez-vous un hébergement. Pour votre site hein, pas pour vous, enfin à moins que soyez à la rue. Enfin bref, un hébergement vous est vendu par un hébergeur (oui oui). Les plus connus par chez nous sont 1&1, OVH ou Gandi (il y en a plein d’autres). L’hébergement c’est techniquement un serveur internet (un gros ordinateur) connecté au web 24/24 7/7 et qui permet de stocker les fichiers de votre site internet. Les navigateurs affichent les « pages » (les fichiers) hébergés sur ce fameux serveur. Certains geeks hébergent eux mêmes leurs pages internet sur leur ordinateur personnel mais cela est contraignant (votre pc doit être connecté 24/24 et vous devez avoir une bande passante type Fibre). Un hébergement de qualité se monnaye environ 20 à 50€ par an. Chez Jox Web Media nous vous conseillons un hébergement « entrée de gamme » (le moins cher).
  2. Choisissez un nom de domaine. Lorsque vous achetez un hébergement, l’hébergeur vous offre généralement un nom de domaine associé. Choisissez le consciencieusement ! Je rappelle qu’un nom de domaine c’est par exemple www.jox-web-media.com ou www.mon-entreprise.fr . Bref, cela fait partie des choses que vous n’aurez pas si vous choisissez une solution gratuite de type Wix. Votre nom de domaine doit idéalement être court simple à retenir, mais aussi décrire votre activité. Par exemple si votre entreprise s’appelle SARL DUPONT & FILS et que vous faites du ramonage, l’idéal serait www.ramonage-dupont.fr . D’ailleurs, essayez d’acheter le .fr et le .com en même temps. Cela évitera que vos clients ou prospects ne vous trouvent pas juste parce qu’ils se trompent et tapent .fr au lieu de .com (ou inversement).
  3. Créez votre site. Une fois votre hébergement acheté (ou alors mensualisé), il faut y héberger votre site. Le plus simple et le plus répandu aujourd’hui pour faire son site internet c’est d’utiliser un CMS (Content Management System). Avant on utilisait un logiciel de type Dreamweaver (une sorte de Microsoft PowerPoint) pour fabriquer ses pages HTML. Aujourd’hui c’est beaucoup plus facile car des CMS types WordPress ou Joomla font presque tout pour nous ! La seule chose à faire et d’en choisir un et de l’installer. Pour cela, les hébergeurs type 1&1 et OVH proposent de l’installer automatiquement pour vous. Une fois votre CMS installé, il ne vous reste plus qu’à le personnaliser et y mettre votre contenu. Pour le commerce électronique, c’est pareil sauf que deux CMS sont quasiment en positions de monopole : WooCommerce (fonctionne via WordPress) et PrestaShop.
  4. Faites vous connaitre. Une fois votre site hébergé et paramétré, il faut le faire connaitre. Le plus simple est de créer des pages dédiées sur les réseaux sociaux. Sur Facebook, attention à ne pas utiliser votre profil personnel pour faire la promotion de votre site web (erreur de débutant). N’utilisez pas non plus la fonction « groupe ». Il faut bien créer une « page like » (page qu’on peut Aimer). Ne négligez pas les autres réseaux sociaux : Twitter, Instagram, Google+ et Snapchat par exemple. Utilisez les réseaux sociaux les plus adaptés à votre activité (peu d’intérêt de promouvoir un blog littéraire sur Snapchat par exemple). Aussi des réseaux sociaux plus « confidentiels » peuvent être plus efficaces que d’autres plus connus selon votre type d’activité. Par exemple, Pinterest est plus efficace pour promouvoir des bijoux, des vêtements ou des accessoires de mode que Facebook ou Twitter par exemple.
  5. Animez vos réseaux sociaux ! Oui, ce n’est pas tout de créer vos comptes Facebook ou Instagram. L’essentiel est surtout de les faire vivre ! Publiez régulièrement du contenu (pas 10 publications d’un coup une fois tous les six mois hein). Publiez du contenu intéressant et que les gens auront envie de partager. Évitez le messages promotionnels en mode « 50% GRATUIT ! CLIQUEZ VITE ! OFFRE EXCEPTIONNEL ! ICI C’EST MIEUX QU’AILLEURS ! » etc. N’oubliez pas de répondre à d’éventuels commentaires et surtout faites des liens vers votre site web ! Nous allons y revenir mais cela améliorera rapidement votre référencement.
  6. Faites vivre votre site ! Votre site internet n’est pas un document PDF ! Le principal intérêt d’un site internet c’est de proposer du contenu mis à jour et « dynamique ». Une fois mis en ligne et personnalisé, il ne faut pas oublier de publier du contenu régulièrement et de changer la page d’accueil ou les autres pages du site de temps en temps. Cela améliorera votre référencement dans les moteurs de recherche et montrera à vos visiteurs que votre site internet est vivant (et par définition votre entreprise/association). Aussi, pour faire vivre votre site et améliorer votre référencement, rien de tel qu’une partie « blog » sur votre site ou votre boutique en ligne. Je rappelle qu’un blog c’est une sorte de mini facebook local. Cela vous permet de faire des publications plus ou moins courtes sur votre propose site internet (des articles).
  7. Communiquez votre adresse (site et email). Les réseaux sociaux c’est bien, mais une bonne communication « à l’ancienne » c’est pas mal non plus 😉 Faites des flyers et indiquez dessus l’adresse de votre site et votre adresse email. À ce sujet, n’oubliez pas d’utiliser une adresse email professionnelle ! Un hébergement donne toujours le droit à une ou plusieurs adresses emails du type votre-nom@votre-entreprise.fr . N’utilisez surtout pas une adresse email @wanadoo.fr @sfr.fr ou @orange.fr (ou @gmail.com @hotmail.fr etc.). Cela donnerait à votre entreprise une impression d’amateurisme. Si vous avez un véhicule, n’hésitez pas à indiquer votre adresse web (www.mon-entreprise.com et votre adresse email mon-nom@mon-association.com) pareil sur vos cartes de visite et tous les autres supports imaginables.
  8. Inscrivez-vous sur les annuaires locaux. Ne négligez pas les annuaires d’entreprises comme PagesJaunes.fr , Google My Business, l’Annuaire La Poste, Societe.com , etc. Inscrire votre entreprise sur ces sites et y indiquer l’url (l’adresse) de votre site internet va grandement améliorer votre présence sur internet et donc votre référencement naturel (nous y reviendrons juste après). De plus, un nombre non négligeable de personnes cherchent une entreprise près de chez eux d’abord sur ces sites. Lorsque vous faites ça, faites le bien ! Indiquez le nom de votre entreprise clairement et avec des majuscules (vous n’êtes pas en train d’écrire un texto sur un Nokia 3310 bon sang!). Insérez si possible votre logo et indiquez votre adresse email.
  9. Faites de la publicité ! N’ayez pas peur ! Faire de la publicité sur internet c’est BEAUCOUP moins cher que certains veulent bien vous le dire. Une publication sponsorisée sur Facebook ou Instagram ne coûtent que quelques euros et apportent souvent un trafic non négligeable sur votre site internet. De plus, cela donnera une image « luxueuse » à votre entreprise qui donnera l’impression d’avoir de réels moyens. Comme tout le reste, faites ça proprement ! Une jolie photo, votre logo, un texte avec ponctuation et majuscules, etc. Aussi, vous pouvez faire de la publicité sur les moteurs de recherche (Google, Bing, Yahoo Search, etc.). Cette publicité sur les moteurs de recherche est appelée « SEM » (Search Engine Management) ou « SES » (Search Engine Sponsoring). Elle ne coûte pas plus chère qu’une publication sponsorisée et vous apportera sans aucun doute des visiteurs « rentables » (qui sont intéressés par vos produits ou services).
  10. Optimisez votre référencement naturel. Nous avons mis le référencement en dernier car aujourd’hui on entend parler de référencement dans les apéros dinatoires comme on entend parler d’Emmanuel Macron, de chômage ou de Neymar. Bref, c’est devenu un sujet sur lequel n’importe quel idiot a un avis. Je suis sûr d’ailleurs que votre beau-frère ou votre collègue vous a déjà parlé de référencement (lol). Il faut savoir que PERSONNE ne connait la recette miracle pour un bon référencement naturel (naturel signifie gratuit). Il existe PLEIN de petites astuces pour que votre site arrive en bonne position sur Google, Bing ou autres. L’essentiel c’est de faire déjà toutes les autres étapes et votre site améliorera doucement mais surement son référencement. Il ne faut pas se leurrer : obtenir un bon référencement est un long parcours qui demande rigueur et obstination. Il n’existe aucune solution miracle pour être bien référencé du jour au lendemain. Sachez par exemple que même des géants du web comme Amazon ou Cdiscount ont des dizaines de personnes qui travaillent quotidiennement pour améliorer le référencement naturel de leurs pages.

Voilà pour l’essentiel à savoir lorsque l’on veut se lancer sur internet. Maintenant si vous avez des questions, vous pouvez les poser dans les commentaires ci-dessous, et si vous le souhaitez, bien évidement, nous sommes à votre disposition pour faire tout cela à votre place 😉

Consultez nos offres : Nos Solutions

Ever&You version3

Ever, notre entrepreneuse tourangelle préférée a encore fait évoluer sa boutique en ligne http://everandyou.fr et propose désormais son site dans ce qu’on pourrait appeler sa « version 3 ». N’hésitez pas à aller lui rendre visite 🙂